World Aeropress Championship

            Dernièrement j’ai eu la chance de participer à mon premier tournois d’envergure à Hamilton en Ontario; le World Aeropress Championship. Une centaine de personnes étaient présente pour vivre ce championnat national afin de dénicher le barista qui sera couronné grand gagnant de cette édition 2018. Voici un petit survol de mon expérience.

            Le World Aeropress Championship est un tournoi mondial qui se tient à chaque année depuis déjà dix ans. Le but est fort simple; décrocher la première position à la compétition nationale pour représenter le Canada au mondial, cette année, en Australie. Chaque participant reçoit le même café et doit développer une recette pour mettre en valeur les saveurs afin de se distinguer des autres compétiteurs. Les cafés présentés sont jugé à l’aveugle par trois professionnels de l’industrie. La meilleure tasse passe à la ronde suivante, par procédé d’élimination par ronde, jusqu’au couronnement du grand gagnant. Cette année il y avait 32 participants inscrit donc 3 personnes de Vancouver et même de Calgary.

            Pendant une semaine j’ai travaillé sur ma préparation en ajustant plusieurs variables. Bien que nous avons tous le même café, un colombien (Colombia) de Primavera, chaque recette apporte des arômes et saveurs différentes. C’est la beauté de la chose ! Il y a une panoplie de facteur que nous pouvons ajuster afin de créer la tasse parfaite; l’eau et ses minéraux, la température, le ratio de café, la mouture, l’agitation, le temps d’infusion, le temps de presse et j’en passe ! Nous avons donc une semaine et 340g de café pour tenter de créer la meilleure infusion possible. Je voulais mettre l’emphase sur l’acidité du pamplemousse et faire ressortir le plus possible les saveurs de fruit rouge. Le plus difficile est de se donner une recette de départ et de l’ajuster sans trop faire d’essais infructueux, car 340g de café ça passe vraiment vite !

            Le jour de la compétition tout s’est bien déroulé. Ma recette était à point et j’étais satisfait du résultat dans la tasse. Malheureusement, j’ai croisé le fer avec un compétiteur (il a fini sur la deuxième marche du podium!) qui avait super bien maîtrisé la chimie de son eau. J’ai eu la chance de goûter à la tasse qu’il a présenté aux juges. Son infusion était supérieure à la mienne et les notes de fruit rouge était si bien mis en avant plan, que je dois avouer, c’était près de la perfection! Sa recette était également fort simple mais tout s’est joué avec une eau super bien maîtrisée, ce qui a fait une grosse différence pour les juges. Quand nous savons qu’une tasse de café est composée à 98% d’eau, c’est un facteur clé à maîtriser celle-ci. 

            Pour ma première compétition, je suis super content d’avoir eu la chance d’y participer. J’ai eu le plaisir de côtoyer des gens qui était aussi (sinon beaucoup plus) geek que moi et j’ai appris une panoplie de chose. En tant que barista de profession, ce genre d’événement me pousse à me surpasser et à peaufiner mes techniques et mes connaissances afin de devenir meilleur. Ce n’est que partie remise avant de pouvoir mettre la main sur le grand titre et l’Aéropress en or !

Cheers !
Le Coffee Geek


Laisser un commentaire.

Retourner à Le Bloc-Notes du café